Quels sont les critères pris en compte pour l'estimation d'une maison à Châtillon ?

Partager sur :

Pour définir une valeur fiable à l’issue de l’estimation d’une maison à Châtillon, la personne qui en a la charge doit tenir compte de toutes ses caractéristiques. Chacune d’elles a un impact sur son prix, mais d’autres ont cependant plus de poids. Découvrez lesquelles. 

Sa surface habitable

C’est le premier élément qu’étudient les professionnels lors de l’évaluation d’une maison, car comme on le sait tous, plus on a de mètres carrés disponibles, plus le prix augmente. Après la surface habitable, ils s’informent sur la superficie de chaque pièce, du jardin et de l’ensemble de la propriété. La présence de chambres volumineuses et d’un jardin constructible représente un atout non négligeable. Bien sûr, l’état général de la propriété peut venir pénaliser l’ensemble, mais en général, une vaste surface se vend plus cher qu’une petite masure.

Sa performance énergétique

Savez-vous qu’une mauvaise performance énergétique fait chuter la valeur d’un bien immobilier de 10 à 15 % ? Durant l’estimation, le professionnel étudie alors de près l’isolation du bâtiment, la performance du système de chauffage en place, son taux d’émission de gaz à effet de serre et le confort thermique qu’il offre. En l’absence d’un rapport issu du DPE (diagnostic de performances énergétiques), il peut consulter les factures d’énergie mensuelles et les documents concernant le chauffage. 

Son environnement

L’emplacement du bien est un autre critère de valeur. Si la maison bénéficie d’un emplacement privilégié où l’accès aux commodités et à la sécurité ne pose pas de problème, elle voit sa valeur grimper. Il en va de même si le quartier est paisible, bien entretenu, offre un marché de l’emploi dynamique… Par contre, un emplacement dans un quartier malfamé, peu sécurisé, insalubre ou isolé fait chuter la valeur des biens immobiliers. C’est également le cas en cas de fortes nuisances sonores, visuelles et olfactives.